Le lifting facial non chirurgical par fils tenseurs résorbables Aptos ou Ultra V Lift peut se pratiquer à tout âge à partir du moment où commencent à apparaitre les signes de vieillissement de la peau avec raréfaction des cellules dermiques et de la matrice des fibres de collagène, d’élastine, d’acide hyaluronique qu’elles fabriquent, entraînant un amincissement et une distension de la peau responsable des plis, replis, sillons, creux et rides.

Il est surtout intéressant chez les patients entre 30 et 65 ans qui conservent encore de bonnes capacités de synthèse locale de matrice collagénique et fibroblastique.

La procédure du lifting facial non chirurgical par fils tenseurs résorbables commence par le repérage des lignes de traction, les axes de tension à restaurer sont dessinés sur la peau désinfectée du visage, chaque patient étant un cas bien spécifique. Puis une anesthésie des points d’entrée est effectuée.

Les fils tenseurs résorbables montés chacun sur de fines aiguilles de même longueur allant de 3 cm à 10 cm sont glissés un par un dans le derme selon les trajets prédéfinis, comme lors d’une injection d’acide hyaluronique à la canule.

Puis une légère pression est exercée sur l’extrémité de l’aiguille pour maintenir le fils tenseur résorbable en place quand l’aiguille est retirée.

Les résultats partiels sont immédiatement visibles avec un aspect de la peau déjà retendue grâce au léger œdème réactionnel des trois premiers jours.

Mais la peau va véritablement commencer à se lifter et se densifier au bout de 15 à 30 jours, donnant déjà un résultat tout à fait appréciable, qui va encore quotidiennement s’améliorer durant les 3 à 4 premiers mois suivant la pose des fils, grâce à la synthèse journalière locale de matrice collagénique et fibroblastique qui va se cumuler le long et autour de ces fils tenseurs résorbables.

Entre le 9ᵉ et le 12ᵉ mois, les fils résorbables vont être totalement résorbés, remplacés par les nouvelles lignes de force, tenseurs naturels, fabriquées par l’organisme à base de collagène et support fibroblastique, qui va se maintenir en place pendant environ 12 à 18 mois lorsque le relâchement cutané se réinstalle progressivement. La pose de nouveaux fils sera nécessaire pour garder le bénéfice des poses précédentes.